BILAN : Sécurité

Pour moi homme de gauche, parler de sécurité n'est pas un gros mot. Chacun a le droit de vivre en toute sécurité. Calais avec la crise migratoire a connu de grandes difficultés.

Je me suis battu auprès du Gouvernement pour que nos forces de police soient mieux équipées pour faire face à leurs missions, pour que leurs effectifs soient renforcés et que Calais soit reconnu en secteur difficile.

Mon objectif était d'assurer la sécurité des Calaisiens, des transporteurs routiers, des touristes, des entrepreneurs, des commerçants et des migrants eux-mêmes.
J'ai voulu ressentir au plus près ce que vivaient nos forces de l'ordre et j'ai ainsi passé une nuit à leurs côtés sur la rocade portuaire. 
Les pompiers ont également été confrontés à des situations d'extrême tension et je les ai également accompagnés durant toute une nuit de service. J'ai par la suite saisi le président du SDIS et le Ministre de l'intérieur pour obtenir des renforts en personnels et une revalorisation financière.

Je suis également intervenu auprès du Ministre de l'intérieur pour défendre les dossiers de projets de vidéosurveillance des communes de Marck et de Zutkerque.
Sollicités par les salariés du port de Calais et du Tunnel sous la Manche mais également par les dirigeants Jean-Marc Puissesseau et Jacques Gounon, j'ai également mené le combat auprès des gouvernements français et britanniques pour que ces sites stratégiques de passage vers l'Angleterre pour les migrants soient sécurisés davantage : renforcement des troupes mobiles. Certains me l'ont reproché mais je l'assume totalement. Cette sécurisation était vitale pour ces 2 sociétés afin qu'elles puissent continuer d'exercer leur activité, je rappelle que ce sont les 2 plus grands employeurs du Calaisis, mais c'était également vital pour les migrants eux-mêmes, combien ont perdu la vie ?